Pourquoi l’infidélité ? Confession de trois personnes, explication d’une psychologue

7 Dec ‘22
7 min
Relations
Annemarie Andre
Gecontroleerd door Psychologue Pia Linden
Un couple marche main dans la main sur la gauche, un homme a le cœur brisé sur la droite.
D’un baiser passionné avec un·e ami·e, à une liaison qui aboutit sur des fiançailles, trois femmes nous racontent les raisons pour lesquelles elles ont trompé leur partenaire. La psychologue Pia Linden explique pourquoi les êtres humains ont des aventures, et comment faire preuve d’honnêteté avec toutes les parties concernées lors d’une infidélité.

 

Cet article, ainsi que le taux de divorce actuel, n’est pas pour les grand·e·s romantiques. En France, 46 % des mariages se terminent par un divorce. Pour bon nombre de personnes, “Jusqu’à ce que la mort nous sépare” dure en fait de quatre à huit ans. Même en dehors du mariage, les relations se brisent pour diverses raisons, dont l’infidélité. Mais pourquoi est-on infidèle, au juste ?

 

“J’étais excitée par ce baiser, mais je me sentais coupable.”

 

Marian* était avec son partenaire depuis trois ans quand elle l’a trompé. “Il n’y a pas eu d’élément déclencheur, tout s’est passé très lentement. Mon partenaire était très stressé au travail, et comme je travaillais souvent à la maison avec mon meilleur ami, j’ai commencé à lui parler davantage de ma vie qu’à mon partenaire”, explique Marian. Petit à petit, elle s’est rendue compte qu’elle était plus proche de son meilleur ami sur le plan émotionnel que de son partenaire. 

 

Un soir, au moment de partir, il s’est passé quelque chose. “Nous avons avoué, en état d’ébriété, que nous nous apprécions beaucoup et avons confirmé nos sentiments par un baiser passionné.” Par la suite, la culpabilité a pris le dessus. D’une part, Marian était excitée par ce baiser, mais d’autre part, elle se demandait comment résoudre ce problème et poursuivre sa relation.

 

“J’en ai parlé à mon partenaire dès le lendemain, ce qui a été très difficile. Je ne pouvais pas mentir et dire que le baiser ne voulait rien dire”, raconte Marian. À la suite de cet aveu, le partenaire de Marian a rompu avec elle. “Il sentait que je n’étais pas vraiment sûre de mes sentiments pour lui, et il refusait d’être avec quelqu’un qui avait des sentiments pour quelqu’un d’autre.”

Deux personnes vivant ensemble, une heureuse, une triste

“Il me voyait comme j’avais toujours voulu me voir, mais je n’avais jamais réussi”

 

Avec le recul, Klara pense qu’elle aurait dû mettre un terme plus tôt à sa relation de deux ans et demi. Elle ne pouvait pas s’y résoudre, jusqu’à ce que soudain, cette nouvelle personne entre dans sa vie. “Il a déclenché des besoins d’attachement de mon enfance et m’a apporté ce qui me manquait dans ma relation”, explique-t-elle.

 

Elle s’est rapidement séparée de son partenaire pour découvrir ce qu’elle voulait vraiment, indépendamment de sa liaison. Toutefois, elle n’a pas parlé à son partenaire de cette nouvelle personne, car elle ne voulait pas le faire souffrir davantage. “J’étais prise entre l’extase et d’incroyables poussées d’adrénaline car je venais de bouleverser toute ma vie. J’étais en train de tomber amoureuse et de changer radicalement de vie en même temps.” 

 

Klara est désormais fiancée à son amant. Malgré cette heureuse tournure, elle est consciente que tout n’est pas rose. “Notre liaison a causé beaucoup de douleur, même après ma séparation de mon partenaire. Mon amant était déchiré entre deux femmes et a d’abord choisi l’autre femme avant que nous réalisions tous les deux que nous ne pouvions pas vivre l’un sans l’autre”, explique-t-elle.

Femme tenant une bague de fiançailles

“Ce nouveau lien affectif me rendait heureuse”

 

Lorsqu’elle a franchi le cap de l’infidélité, Anna avait depuis longtemps le sentiment que son partenaire était émotionnellement absent. “Lorsque j’ai retrouvé un ami avec lequel je me sentais à l’aise, nous nous sommes naturellement rapprochés”, explique-t-elle.

 

Après coup, elle était déchirée : d’un côté, elle se sentait mal, mais d’un autre côté, ce nouveau lien affectif la rendait heureuse.

 

Anna n’a d’abord rien dit. Ce n’est que deux ans plus tard qu’elle a avoué la vérité à son partenaire. “C’est sorti à un moment émotionnel où je me sentais en sécurité”, explique Anna, qui poursuit : “J’avais l’impression qu’il allait laisser tomber parce qu’un certain temps s’était écoulé, mais il n’était pas honnête, donc en fait, nous n’avons rien résolu.” Anna et son partenaire ont fini par se séparer.

Femme assise sur un fauteuil, pensant à une homme

Pourquoi l’infidélité (d’après les psychologues) ?

 

Les histoires de personnes heureuses qui sont infidèles ne manquent pas. Toutefois, dans de nombreuses relations, comme le montrent les expériences de Klara, Anna et Marian, le problème est plus important. Certains facteurs contribuent à une plus grande probabilité d’infidélité.

 

“L’infidélité a tendance à se produire lorsqu’il y a de la distance ou des désaccords entre les partenaires”, explique la psychologue Pia Linden. “Cela peut être parce que l’un·e des partenaires se sent seul·e, incompris·e, ou que ses attentes ne sont pas satisfaites dans la relation.”

 

Pour Pia, une relation saine est souvent associée à des attentes mutuelles.

 

“Il est toujours judicieux de se pencher sur ses propres attentes dans la relation et de les revoir ensemble régulièrement. Ainsi, vous pouvez ensemble travailler de manière constructive sur les besoins non satisfaits, ou décider d’un commun accord que la relation ne répond pas à vos attentes respectives.”

 

En outre, vous pouvez commencer à travailler sur une relation dès le début. “Il est essentiel de discuter. Lorsque vous exprimez vos attentes, vous pouvez y répondre en tant que couple. Si, par exemple, vous souhaitez donner du piment à votre relation, vous pouvez trouver des idées concrètes ensemble”, explique Pia.

 

💡Pour en savoir plus : De quoi avez-vous besoin (ou pas) dans votre couple ?

Lorsque des étincelles se produisent, cela signifie que l’alchimie est bonne

Toute relation, même une liaison, est le résultat d’une bonne (bio)chimie. Que se passe-t-il dans notre organisme lorsque nous trouvons une personne attirante ?

 

Être amoureux·se implique un puissant cocktail d’hormones. L’adrénaline, l’ocytocine, la vasopressine, la testostérone, la dopamine et la sérotonine sont les principales hormones et neurotransmetteurs qui envahissent notre organisme dans ces moments-là. L’ocytocine est souvent appelée “hormone du câlin” ou “hormone de l’amour”. Notre cerveau la libère lorsque nous ressentons un lien fort ou intime. L’ocytocine nous aide à être moins stressé·e·s et plus confiant·e·s envers nous-mêmes et les autres. 

 

Les recherches suggèrent que certaines personnes sont nées plus fidèles que d’autres en raison d’un gène de la fidélité. Le système de récompense du cerveau est doté de récepteurs pour l’hormone vasopressine. Plus la densité des récepteurs est élevée, plus le ou la partenaire est fidèle, du moins selon une étude menée sur des campagnols. 

J’ai été infidèle ! Et maintenant ?

 

Dois-je avouer ou non ? C’est une question à laquelle sont confrontées de nombreuses personnes infidèles, parfois sur le long terme. “Il n’y a pas de moyen facile de dire à quelqu’un que vous l’avez trompé·e. Il est important de réfléchir à ce que vous voulez obtenir de cette conversation”, explique Pia Linden.

 

Tout d’abord, il est important de clarifier pour vous-même la signification de cet acte d’infidélité. “Réfléchissez à la façon dont ces événements se sont produits, qu’est-ce qui y a contribué ? Quels étaient vos motifs ? Quelles attentes associées aux relations étaient à l’origine de ce comportement ?”

 

Ici, il est particulièrement important d’exprimer ce que vous avez fait et les sentiments impliqués. “Assurez-vous de vous exprimer clairement et évitez les formulations vagues, pour ne pas laisser de place à l’interprétation. Par exemple, dites : “J’ai eu des rapports sexuels avec X à trois reprises”, plutôt que “J’ai eu plusieurs rapports sexuels avec quelqu’un d’autre”. N’essayez pas de minimiser cette situation difficile en mentant. Soyez disposé·e à entrer dans les détails (même délicats).”

 

Ce n’est pas le moment de défendre vos actes. “Assurez-vous de faire preuve d’honnêteté (envers vous-même aussi), concernant les facteurs déclencheurs, le pourquoi de l’infidélité”, ajoute notre psychologue Pia. 

 

Important : même si vous avez fait quelque chose qui est considéré comme inacceptable dans votre relation, vous n’avez pas à être le bouc émissaire pour tout. La psychologue Pia Linden précise :

 

“Tromper quelqu’un ne donne à personne le droit de vous agresser ou d’abuser de la situation. Vous n’avez pas à renoncer à votre droit à la vie privée ou à permettre à quelqu’un de contrôler votre vie juste parce que vous avez été infidèle.”

 

📚 Lecture complémentaire : Comment avoir une conversation difficile avec quelqu’un

 

Comment OpenUp peut vous aider

 

Un·e thérapeute de couple est la personne la plus appropriée pour vous aider à travailler activement sur votre relation. Il/elle vous donnera également l’occasion de travailler sur vos attentes mutuelles. Une conversation avec un·e psychologue d’OpenUp peut jouer un rôle important si vous envisagez d’avouer un acte d’infidélité, ou si vous souhaitez découvrir ce que vous attendez vraiment de votre relation.

 

* Les noms ont été modifiés à des fins de confidentialité