Comment savoir si je suis hypersensible… et comment le gérer ?

29 Sep ‘22
5 min
Confiance en soi
Annemarie Andre
Gecontroleerd door Psychologue Eva Rüger
Eine
Vous avez l’habitude d’entendre des gens dire des choses comme “Ne sois pas si sensible”. Ou “Tu dois avoir la peau plus épaisse”. Mais ces dernières années, le concept d’hypersensibilité a été davantage reconnu comme un trait de personnalité. Et il est moins stigmatisé. Vous sentez-vous parfois dépassé·e par les stimuli externes, ressentez-vous les choses plus intensément que d’autres personnes, ou avez-vous besoin de temps pour récupérer après des expériences intenses ? Dans ce cas, vous pouvez vous poser la question suivante : suis-je une personne hypersensible ? 

 

Dans cet article, nous vous dévoilons les signes qui montrent que vous êtes peut-être hypersensible et nous vous en expliquons les causes. Nos psychologues vous donneront également quelques conseils pour vivre une vie plus confortable en tant que personne hypersensible.

 

Un trait de personnalité, pas une maladie

 

On estime qu’un Français sur trois entre dans la catégorie des personnes hypersensibles. Voici comment vous pouvez les identifier :

 

  • Réactions fortes aux éléments environnementaux naturels (comme le bruit et la lumière)
  • Traitement intense des informations
  • Empathie accrue

 

Souhaitez-vous répertorier ces sentiments et y mettre un peu d’ordre ? La tenue d’un journal peut aider à réduire le stress et l’anxiété et a également un effet positif sur votre santé mentale.

 

Les personnes hypersensibles ne sont évidemment pas stressées en permanence. Elles ressentent aussi plus intensément les choses merveilleuses de la vie et peuvent tout particulièrement apprécier la belle musique ou la bonne nourriture. Cela signifie qu’être hypersensible n’est ni positif ni négatif. Il ne s’agit pas non plus d’un trouble ou d’une maladie, mais simplement d’un trait de personnalité. 

 

Les hypersensibles ont notamment fait l’objet de recherches par la psychothérapeute américaine Elaine N. Aron, qui a mentionné pour la première fois le terme “personne hypersensible” dans un article scientifique publié en 1997.

 

Elle y faisait alors la distinction entre les stimuli internes et externes. Par stimuli externes ou environnementaux, on fait référence à des éléments tels que le bruit, la lumière ou encore la température. Quant aux stimuli internes, ils ont trait aux sensations corporelles, pensées et sentiments.

 

Pourquoi peut-on être hypersensible ?

 

La recherche sur les personnes hypersensibles est encore relativement récente. Il est donc difficile d’en déterminer les causes exactes. Cependant, des études montrent qu’il existe une prédisposition génétique à être hypersensible et qu’il peut même y avoir plusieurs personnes qui le sont dans une même famille.

 

Des études utilisant l’imagerie par résonance magnétique ont également permis de déterminer que certaines zones du cerveau sont plus actives chez les personnes très sensibles.

 

Chaque personne est qui plus est stimulée de façon différente. Et ce phénomène semble s’intensifier dans les cas impliquant des personnes hypersensibles. Toutefois, ce sujet n’a pas fait l’objet de recherches approfondies au niveau universitaire. L’hypersensibilité n’est cela dit pas une maladie et ne peut donc pas être diagnostiquée en tant que telle.

 

Si vous pensez être hypersensible, il est alors toujours préférable d’en parler à un·e thérapeute ou à un·e psychologue. Ensemble, vous pourrez déterminer ce qui vous convient le mieux.

 

Des conseils pour les personnes hypersensibles

 

Notre monde évolue à un rythme de plus en plus rapide et nous sommes confrontés à des défis complètement différents de ceux d’il y a dix ans. Il est donc tout à fait normal de se sentir parfois submergé·e. Cela ne signifie pas pour autant que vous êtes hypersensible. Si vous remarquez que certains événements pompent votre énergie ou que vous réagissez fortement à des situations particulières, vous pouvez toutefois appliquer les conseils suivants :

 

1. Dégagez du temps pour prendre du recul et vous reposer

 

Vous travaillez dans un open space bruyant et plein de vie ? Pensez à chercher un coin tranquille ou un espace de relaxation pour recharger vos réserves d’énergie lorsque vous en ressentez le besoin. Vous pouvez également aménager chez vous un coin tranquille réservé à la relaxation ou à la méditation.

 

Mais il n’y a pas que les espaces qui jouent un rôle important, votre emploi du temps aussi. Vous avez un travail qui vous oblige à assister à de nombreuses réunions et qui vous bombarde constamment de nouvelles informations ? Alors prévoyez de nombreuses pauses qui vous permettront de vous détendre à nouveau.

 

2. Optimisez votre lieu de travail et vos espaces privés

 

Qu’il s’agisse de se débarrasser d’un tableau particulièrement coloré, de ranger un espace trop encombré ou de masquer un bruit de fond, essayez de rendre votre espace de travail calme et minimaliste. Moins vous êtes stimulé·e, mieux c’est. Si le travail en open space n’est pas bon pour votre productivité, vous pouvez vous organiser pour travailler plus souvent à domicile. Vous pouvez également créer un espace de travail neutre afin de ne pas être trop stimulé·e.

 

3. Apprenez à dire “non”

 

Fixer des limites peut faire des merveilles. Prenez beaucoup de temps pour vous et ne vous laissez pas convaincre de faire des choses qui ne sont pas bonnes pour vous. Par exemple, dites “non” à ce projet supplémentaire pour lequel vous n’avez pas le temps ou à cette virée shopping effrénée du samedi.

 

4. Discutez ouvertement de vos problèmes

 

Vous ne parvenez pas à gérer une situation ou un certain comportement ? Discutez-en ouvertement avec votre famille, vos amis ou vos collègues de travail. Exprimez-vous aussi si quelque chose est trop compliqué pour vous en ce moment. Cela permet aux personnes qui vous entourent d’être prévenantes et d’apprendre à mieux vous connaître.

 

5. Maintenez une distance émotionnelle saine

 

En raison de leur empathie prononcée, les personnes hypersensibles ont tendance à se laisser absorber par les pensées et les sentiments des autres. Pensez à maintenir une saine distance par rapport à tous ces éléments. Cela ne sera pas seulement utile pour vous, mais aussi pour les autres.

 

6. Ne prenez pas tout personnellement

 

Prendre du recul vous aidera également à gérer les critiques. Rappelez-vous que la critique n’est pas nécessairement une attaque personnelle et qu’elle est destinée à vous aider. Les hypersensibles ont tendance à se remettre en question et à repenser toutes leurs décisions lorsqu’elles ont été critiquées. Soyez-en donc conscient·e pour corriger le tir.

 

7. Pratiquez des exercices quotidiens pour réduire votre stress

 

Comme c’est souvent le cas, il vaut mieux prévenir que guérir. Des exercices efficaces peuvent augmenter votre résilience et vous rendre plus fort·e, même si vous avez eu une journée stressante. Des séances régulières de yoga ou de pleine conscience peuvent vous aider à rester dans l’ici et maintenant.

 

Voici comment OpenUp aide les hypersensibles

 

Nous espérons que cet article vous a aidé à comprendre ce que signifie être une personne hypersensible et vous a donné quelques conseils pour vous aider à vous détendre.

 

Bien sûr, vous pouvez toujours prendre rendez-vous avec l’un·e de nos psychologues pour un échange plus personnel. Et également participer à l’une de nos séances régulières de pleine conscience afin de donner un coup de boost à votre santé mentale.