Pourquoi avons-nous besoin d’amitiés proches (et comment les cultiver)

24 Jan ‘22
3 min
Relations
Par la rédaction d'OpenUp
Gecontroleerd door Psychologue Eva Rüger
Nous avons tous besoin d’amitiés proches et significatives. Elles contribuent à notre bien-être général de nombreuses façons. Alors, pourquoi semble-t-il parfois si difficile de nouer une amitié solide ? Ou encore plus difficile : de l’entretenir ?

 

Dans l’un de ses articles, John Cacioppo, spécialiste des neurosciences sociales, explique que c’est exactement le problème : les amitiés proches sont importantes pour nous, précisément parce qu’elles sont difficiles à nouer.

 

Alors, comment s’y prendre pour nouer et cultiver une solide amitié ?

 

Pourquoi les amitiés proches sont si importantes

 

L’amitié est unique. Le fait d’entretenir une relation solide avec quelqu’un peut ajouter une valeur considérable à notre vie et contribuer à tous les aspects de notre bien-être mental.

 

Selon la psychologue Eva Rüger, “les amitiés créent un sentiment d’appartenance et de soutien social. Vous avez quelqu’un avec qui partager vos difficultés, mais aussi avec qui célébrer vos réussites. Cela contribue à donner du sens à votre vie et à votre bonheur, par exemple par les conversations profondes que vous avez et les souvenirs que vous créez.”

 

Mais ce n’est pas tout. “Les amitiés nous aident à faire preuve d’une plus grande résilience face au stress, car nous avons quelqu’un à nos côtés lorsque nous avons besoin de nous défouler et ils peuvent nous fournir une distraction. Elles nous aident également à gérer les événements importants de notre vie et à lutter contre la solitude.”

 

Alors, pourquoi est-il difficile de nouer des amitiés ?

 

Vous êtes probablement déjà convaincu·e des bienfaits de l’amitié, mais pourquoi est-il si difficile de nouer des liens profonds avec les autres ?

 

Toujours selon John Cacioppo, à l’origine, il était plus important, pour les humains primitifs, d’éviter les ennemis que de se faire des amis. Si vous ne faisiez pas confiance à quelqu’un et qu’il s’avérait que tout allait bien, parfait, mais considérer quelqu’un comme un ami alors qu’il s’agissait d’un imposteur pouvait alors vous coûter la vie.

 

Heureusement, ce n’est plus le cas aujourd’hui, mais du point de vue de l’évolution, nous avons toujours tendance à résister lorsqu’il s’agit de se faire des amis. Cela signifie donc que vous devrez faire un petit effort.

 

Quels sont les impacts d’une amitié proche ?

 

Pour établir une amitié profonde et spéciale avec quelqu’un, vous devez d’abord savoir exactement ce que cela implique. Et c’est quelque chose de très personnel, explique Eva : “Les choses auxquelles on peut attacher de l’importance dans une amitié varient d’une personne à l’autre. Pour certains, il est important d’avoir quelqu’un avec qui faire des choses amusantes, tandis que d’autres trouvent plus de sens dans les conversations profondes.”

 

Son conseil ? “Prenez le temps de réfléchir à vos amitiés. Quelles sont, à votre avis, les qualités importantes d’un·e ami·e ? Qu’est-ce qui vous fait vous sentir proche de quelqu’un, et quand vous sentez-vous ainsi ?”

 

Réfléchissez également aux valeurs que vous avez en commun. Êtes-vous tous deux d’accord sur ce qui compte vraiment dans la vie ? Qu’est-ce que cela signifie au niveau de votre relation ? Notre article intitulé “Comment vivre vos valeurs (et en savoir plus sur vous-même au cours du processus)” peut vous aider.

 

Comment donner plus de sens à vos relations ?

 

Une amitié proche n’arrive pas par hasard, c’est quelque chose que vous devez cultiver. Selon Eva, il existe deux façons de développer une amitié proche. La première consiste à s’ouvrir et la seconde à écouter.

 

S’ouvrir

 

En exprimant vos pensées, vos sentiments et vos difficultés, positifs ou négatifs, vous vous sentirez plus proche de l’autre et, simultanément, soulagé·e. Vous n’avez pas à tout affronter seul·e, et c’est un gros poids en moins. Cela vous aide également à vous sentir plus à l’aise avec qui vous êtes, car vous n’êtes pas tenu·e de garder toutes vos pensées pour vous.

 

Il faut avoir le courage d’exprimer ses émotions, estime Eva. “Cela donne à l’autre personne la possibilité de faire preuve d’empathie à votre égard et l’aide à vous connaître vraiment.”

 

“Nous pensons que les relations sont des choses qui nous arrivent, mais en réalité, c’est nous qui les faisons arriver.”

– Sue Johnson

 

Vous avez du mal à vous ouvrir ? Demandez-vous ce qui vous retient, ce que vous aimeriez partager et comment vous aimeriez le faire. Parler à un·e psychologue peut peut-être vous aider.

 

Écouter

 

D’autre part, il est également important d’être là pour votre ami·e, de lui demander comment il ou elle va et de l’écouter quand il ou elle en a besoin. En faisant preuve d’empathie, vous renforcerez vos liens.

 

“Lorsque vous écoutez, essayez de vraiment écouter et de comprendre ce que dit votre interlocuteur, au lieu d’attendre l’occasion de répondre. Nous avons souvent tendance à donner des conseils ou à raconter une histoire, mais parfois, les gens veulent simplement être entendus et compris“, conseille Eva.

 

Vous ne savez pas exactement ce dont l’autre personne a besoin en ce moment ? “Demandez-lui ! Dites-le simplement : De quoi as-tu besoin en ce moment ? Veux-tu un conseil ou veux-tu que je t’écoute pendant que tu te défoules ? Ce petit geste a un impact considérable.” 

 

Mais prenez aussi soin de vous, avertit encore l’experte psychologue : “Si vous voulez vraiment être là pour quelqu’un, il est important d’être équilibré·e et de vous sentir bien. Si vous n’avez pas la tête à écouter à un moment donné, faites preuve d’honnêteté. Par exemple, faites savoir à l’autre personne que vous avez beaucoup de choses en tête et que vous préféreriez parler demain.”

 

Prenez des nouvelles

 

Et n’oubliez pas : il est tout à fait normal que vous et votre ami·e passiez parfois un moment sans vous parler. “Nous avons une foule de choses en tête et nous devons accorder la priorité à beaucoup de choses dans notre vie quotidienne. Les autres comprennent qu’il ne vous est pas toujours possible de donner des nouvelles”, explique Eva. “Mais l’important, c’est que vous ne devez pas avoir peur de reprendre contact avec les personnes qui comptent pour vous.”