Les 5 facettes du syndrome de l’imposteur

7 Feb ‘23
6 min
Confiance en soi
Arianna Freni
Gecontroleerd door Psychologue Eva Rüger
imposter
N’y allons pas par quatre chemins et commençons par des questions difficiles. À quelle fréquence remettez-vous en question vos capacités, malgré vos réussites et votre travail acharné ? Vous surprenez-vous parfois à comparer votre vie à celle des autres et à vous sentir inférieur·e ? Et que dire de cette petite voix intérieure agaçante qui vous donne l’impression de n’avoir rien fait de spécial, même si vous savez que vous avez mérité vos accomplissements ? 

 

Si l’une de ces situations vous est familière, sachez que vous n’êtes pas seul·e. Il y a toujours des moments où l’on doute de soi, mais pour certains, ces sentiments sont plus persistants. C’est là qu’entre en jeu le syndrome de l’imposteur.

 

Qu’est-ce que le syndrome de l’imposteur ?

 

Le syndrome de l’imposteur est un sujet souvent abordé dans le milieu de la santé mentale. En bref, il s’agit d’un phénomène psychologique courant qui affecte de nombreuses personnes très performantes. Ces personnes doutent de leurs capacités et craignent d’être exposées comme des “imposteurs”.

 

Ce syndrome s’accompagne d’un sentiment d’insécurité et d’une croyance persistante que le succès est le fruit de la chance ou d’un concours de circonstances, plutôt que de ses propres qualités. Malgré leurs accomplissements, les personnes qui souffrent du syndrome de l’imposteur ont souvent l’impression de ne pas mériter leur succès et s’attendent constamment à être “démasquées“. 

 

Les différents types du syndrome de l’imposteur (et comment y remédier) 

 

Selon de nombreux chercheurs et praticiens dans le domaine de la psychologie, les personnes qui souffrent du syndrome de l’imposteur peuvent être classées en cinq groupes principaux, avec des caractéristiques propres. Ces cinq types de personnalités affectées par le syndrome de l’imposteur sont les suivants :

 

1. Le perfectionniste

 

Ce type de syndrome de l’imposteur se caractérise par un besoin excessif de perfection et une incapacité à accepter les erreurs. Les personnes atteintes de ce type de syndrome de l’imposteur peuvent avoir l’impression de ne pas être à la hauteur si elles n’atteignent pas 100 % de leurs objectifs. 

 

Vous vous reconnaissez ? 

 

  • Pratiquez l’auto-compassion, faites preuve de bienveillance et de compréhension envers vous-même lorsque vous commettez des erreurs. “Remettez en question la croyance selon laquelle il faut rechercher la perfection“, explique Eva Rüger, psychologue chez OpenUp. “S’agit-il vraiment d’une croyance utile ? Ou pouvez-vous formuler une devise plus réaliste et utile pour vous-même ?”
  • Fixez des objectifs réalistes et réalisables, et célébrez les petites victoires en cours de route. 
  • Rappelez-vous que la perfection n’est ni nécessaire ni atteignable, et que les erreurs font partie du processus d’apprentissage.

 

2. Le super-héros

 

Il se caractérise par un besoin excessif de faire ses preuves, souvent motivé par la peur d’être démasqué comme un imposteur. Les personnes atteintes de ce type de syndrome de l’imposteur peuvent avoir l’impression qu’elles doivent être meilleures que tout le monde pour être acceptées.

 

Vous vous reconnaissez ? 

 

  • Rappelez-vous que la validation externe n’est pas une mesure directe de votre valeur personnelle.
  • Trouvez d’autres moyens de définir votre identité au-delà du “succès”, par exemple via de nouveaux passe-temps ou de nouvelles routines. 
  • Fixez des limites et apprenez à dire “non” lorsque c’est nécessaire.

 

 

3. Le solo

 

Ce type de syndrome de l’imposteur se caractérise par une peur de chercher ou demander de l’aide. Les personnes atteintes de ce type de syndrome de l’imposteur peuvent avoir l’impression de devoir tout faire par elles-mêmes, et que demander de l’aide révélerait qu’elles ne sont pas à la hauteur.

 

Vous vous reconnaissez ? 

 

  • Apprenez à reconnaître et à contester les pensées négatives concernant le fait de demander de l’aide.
  • Développez un système de soutien composé d’amis, de proches et de collègues en qui vous pouvez avoir confiance et sur qui vous pouvez compter.
  • Entraînez-vous à déléguer des tâches et des responsabilités, et rappelez-vous qu’il faut une équipe pour atteindre des objectifs ambitieux.

 

4. Le génie naturel

 

Il se caractérise par la croyance que le succès devrait venir naturellement et que tout effort pour réussir est un signe de faiblesse. Les personnes atteintes de cette forme de syndrome de l’imposteur peuvent penser qu’elles ne sont pas à la hauteur, car elles ont dû travailler dur pour réussir.

 

Vous vous reconnaissez ? 

 

  • Rappelez-vous que le succès exige des efforts et un travail acharné et qu’il est normal de consacrer du temps et de la détermination pour atteindre vos objectifs.
  • Échangez avec d’autres personnes et partagez vos difficultés et vos préoccupations. Vous découvrirez que même les experts ont dû commencer quelque part.
  • Acceptez le processus et appréciez le voyage, pas seulement la destination.

 

5. L’imposteur expert

 

Ce type de syndrome de l’imposteur se caractérise par le fait de se sentir comme un usurpateur ou un imposteur dans un domaine ou un champ d’expertise spécifique, bien qu’ayant suffisamment de qualifications et d’expérience.

 

Vous vous reconnaissez ? 

 

  • Rappelez-vous qu’il est normal de souffrir du syndrome de l’imposteur dans un nouveau domaine ou un nouveau secteur.
  • Recherchez le mentorat ou les conseils de quelqu’un qui a plus d’expérience dans votre domaine.
  • Formez-vous en permanence et élargissez vos connaissances, ce qui vous aidera à gagner en confiance dans votre domaine d’expertise.
Autres conseils pratiques

Il est important de noter que les différentes formes du syndrome de l’imposteur peuvent se chevaucher et qu’il n’est pas rare qu’une personne en présente plusieurs à la fois. Par exemple, une personne peut se sentir comme un imposteur “génie naturel”, mais également présenter un fort besoin de perfection et une peur de demander de l’aide.

 

Comprendre les différents types de syndrome de l’imposteur peut vous aider à mieux appréhender vos propres expériences et à trouver les stratégies les plus efficaces pour faire face à ces sentiments négatifs et les surmonter.

 

Voici quelques conseils pratiques supplémentaires : 

 

1. Reconnaissez que le syndrome de l’imposteur est un sentiment normal. Il est très courant, et cela ne signifie pas que vous êtes faible ou que vous n’êtes pas à la hauteur.

 

2. Faites part de vos sentiments à quelqu’un, par exemple un ami, un proche ou un thérapeute. Cela pourra vous aider à prendre du recul et à voir que vous n’êtes pas seul·e.

 

3. Tenez un registre de vos réussites. Dressez une liste de toutes les choses que vous avez accomplies et consultez-la lorsque vous n’avez pas le moral. Cela peut vous aider à vous rappeler vos forces et vos capacités.

 

4. Pratiquez la gratitude. Prenez le temps d’apprécier ce que vous avez et ce qui vous rend fier ou fière de vous. Lorsque nous ne sommes pas au mieux de notre forme, il est facile de voir tout ce que nous n’avons pas, mais se centrer sur le chemin parcouru peut nous aider à changer de perspective. Essayez notre méditation guidée pour un boost d’énergie positive

Bas les masques

 

Le syndrome de l’imposteur est une expérience courante qui touche bon nombre d’entre nous à un moment donné de notre vie. Surmonter ces sentiments et ces pensées est un processus qui n’est pas toujours facile ou rapide. Toutefois, les pensées ne sont que des pensées. Elles ne nous définissent pas et ne sont pas un état permanent. 

 

“Acceptez la vie comme un processus d’apprentissage qui inclut les doutes et le développement, les difficultés et la croissance”, conclut Eva. “Vous n’avez pas à vous débarrasser complètement de vos doutes, mais avec un peu de pratique, vous pouvez apprendre à les accepter ou à réagir correctement.” 

 

Prenez le temps de reconnaître vos accomplissements, entourez-vous d’un groupe de soutien et n’oubliez pas de vous concentrer sur l’auto-compassion et la conscience de soi. Sans oublier de prendre soin de vous ! Ne laissez pas le syndrome de l’imposteur vous empêcher d’atteindre votre plein potentiel. Votre réussite n’est pas un coup de chance, c’est le résultat d’un travail acharné et d’une grande détermination. Alors, allez-y, montrez de quoi vous êtes capable !

 

💡 Demander l’aide et les conseils d’un professionnel est une étape précieuse à franchir pour surmonter le syndrome de l’imposteur. Un thérapeute peut vous aider à identifier les causes sous-jacentes de ces sentiments et à élaborer un plan personnalisé pour y remédier, en vous accompagnant tout au long du processus.